Théâtre
Mvt littéraire (L)
Argumenter
Poésie
Roman
Réécritures (L)

Objet d'étude :
Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours

Problématique : La poésie n'est-elle qu'un « art combinatoire » ?

I - Plan de travail : rappel du corpus

Objet 4, séq. 1 : étude d'une oeuvre intégrale
Cent mille milliards de poèmes de Queneau
Objet 4, séq. 2
GT 1 : poésie et engagement
Objet 4, séq. 3
GT 2 : anthologie personnelle
Objet 4, séq. 4
GT 3 : images de l'art
Mode d'emploi   Clown (Michaux) Réaliser sa propre illustration du genre poétique La Madone (Hocine)
le premier sonnet   Affiche rouge (Aragon) Lire et écouter la poésie d'aujourd'hui El dos de mayo (Goya)
3 Sonnets au hasard   Préface (Léo Ferré) Poèmes à lire... Guernica (Picasso)
(Lien pour l'étude)   Ulysse (Du Bellay) - Slam et rap, chanson, prose, poème et poésie
Affiche rouge (Affiche de propagande)
(Facsimilé de l'ouvrage à réaliser)     ... Couvertures de presse du 11 septembre 2001
        Plus jamais ça ! (Kanter)
    Sur une feuille (Marina Tsvetaëva)    

II- Analyse des 5 textes :

flèche vers haut de page

Texte 1 : Sonnets à la manière de Queneau

Lecture analytique

Awa, Joséphine, Julie-Sarah

Tout le texte




Lorsque tu es loin de moi, mon coeur agonise
Et je désire échapper à ce lourd fléau.
Le vent me murmure ta douceur si exquise
Et à jamais tu es mon unique joyau.

Je veux montrer que tu es ma douce promise
Pour pouvoir éviter ces horribles ragots.
Je rêve la nuit, que près de moi, tu t'attises,
Que ta peau est soyeuse comme les agneaux

Triste je suis, de ton absence, je suffoque.
De cette amnésie, nous trouvons une antidote
De notre amour, tu es le principal dessein.

Je veux t'aimer autant que les amours l'invoque
Puisque tu es l'homme qui aime la provoque
Fais attention, car demain est peut-être la fin !




01




05





10





Étude menée par :  

Problématique

Axes de résolution

ConclusionRemarque

Une écriture combinatoire...

Sonnet

 

Réalisation : principe

flèche vers haut de page

Texte 2 : Sonnets à la manière de Queneau

Lecture analytique

Béatrice, Élodie, Marine

Tout le texte




Les portes étouffent tes pleurs telles bêtises
Tes yeux s'emplissent de fins et légers joyaux
Le doux sourire de ce bel ange m'attise
Une larme précède l'autre bientôt

Je succombe à cette tentation exquise
Des chaînes nues brident ses ailes de corbeau
J'ai brésillé les liens qui te tyrannisent
Ton âme s'érige vers l'empyrée trop tôt

Nous récitons une prière qu'on chuchotte
L'innocence de ce fou désir nous ligote
Fruit défendu dont l'interdit devient divin

Nos longs corps moites inlassablement s'entrechoquent
Comme les papillons aux lumières se toquent
Fruits de la luxure nos esprits ont très faim




01




05





10





Étude menée par :  

Problématique

Axes de résolution

ConclusionRemarque

Une écriture combinatoire...

Sonnet

 

Réalisation : principe

flèche vers haut de page

Texte 3 : Sonnets à la manière de Queneau

Lecture analytique

Béatrice, Joséphine, Marine

Tout le texte




Les portes étouffent tes pleurs telles bêtises
Et je désire échapper à ce lourd fléau
Le vent me murmure ta douceur si exquise
Et à jamais tu es mon unique joyau

Je veux montrer que tu es ma douce promise
Pour pouvoir éviter ces horribles ragots
Je rêve la nuit, que près de moi, tu t'attises
Ton âme s'érige vers l'empyrée trop tôt

Triste je suis, de ton absence, je suffoque.
De cette amnésie, nous trouvons une antidote
Fruit défendu dont l'interdit devient divin

Je veux t'aimer autant que les amours l'invoque
Puisque tu es l'homme qui aime la provoque
Fruits de la luxure nos esprits ont très faim




01




05





10





Étude menée par :  

Problématique

Axes de résolution

ConclusionRemarque

Une écriture combinatoire...

Sonnet

 

Réalisation : principe

flèche vers haut de page

Texte 4 : Sonnets à la manière de Queneau

Lecture analytique

Marine, Joséphine, Julie-Sarah

Tout le texte




Les portes étouffent tes pleurs telles bêtises
Tes yeux s'emplissent de fins et légers joyaux
Le vent me murmure ta douceur si exquise
Une larme précède l'autre bientôt

Je veux montrer que tu es ma douce promise
Des chaînes nues brident ses ailes de corbeau
Je rêve la nuit, que près de moi, tu t'attises
Ton âme s'érige vers l'empyrée trop tôt

Nous récitons une prière qu'on chuchotte
De cette amnésie, nous trouvons une antidote
Fruit défendu dont l'interdit devient divin

Nos longs corps moites inlassablement s'entrechoquent
Puisque tu es l'homme qui aime la provoque
Fruits de la luxure nos esprits ont très faim




01




05





10





Étude menée par :  

Problématique

Axes de résolution

ConclusionRemarque

Une écriture combinatoire...

Sonnet

 

Réalisation : principe

flèche vers haut de page

Texte 5 : Sonnets à la manière de Queneau

Lecture analytique

Bertrand, Damien, Guillaume

Tout le texte




Le soleil se lève, les gens prennent leurs valises
Pourquoi est-elle vêtue de vieux oripeaux ?
Le vent me murmure ta douceur si exquise
Une larme précède l'autre bientôt

Ce cachot qui n'est autre que notre entreprise
Pour pouvoir éviter ces horribles ragots
Je rêve la nuit, que près de moi, tu t'attises
Ton âme s'érige vers l'empyrée trop tôt

Triste je suis et de ton absence je perlote
De cette amnésie, nous trouvons une antidote
Fruit défendu dont l'interdit devient divin

Et elle agite son corps pleins de breloques.
J'en demeure sans voix, tant elle m'interloque !
Le métromane à force incarne le devin




01




05





10





Étude menée par :  

Problématique

Axes de résolution

ConclusionRemarque

Une écriture combinatoire...

Sonnet

 

Réalisation : principe

Webdesigner
Flèche
Φ - Menu